bgbg
swoosh

AB InBev rend le processus brassicole plus écologique et partage le brevet d'invention avec d'autres brasseurs

AB InBev partage gratuitement un brevet innovant avec les petites brasseries

Louvain - 11.04.2018

AB InBev a développé une nouvelle technique innovante au sein de son Global Innovation and Technology Center (GITeC) à Louvain qui rend le processus brassicole plus écologique. La technique permet de générer des bulles de gaz sans faire bouillir la bière. Cette innovation permet au leader mondial de brasser tout en utilisant moins de chaleur, moins d'eau et en rejetant moins d'émissions de CO2. AB InBev veut, dans le cadre de ses objectifs de développement durable 2025, augmenter l'impact de ses innovations écologiques et partage donc gratuitement, avec les petits brasseurs, cette technologie brevetée. Les grandes brasseries paient quant à elles des frais qu’AB InBev s’engage à investir à 100% dans des applications de R & D écologiques. C'est la première fois qu'AB InBev partage une innovation aussi importante en vue d'un plus grand impact écologique. Actuellement, la technologie est déjà utilisée dans la brasserie de Jupille.

À la mi-mars, le leader brassicole a annoncé qu'il allait déployer de nouveaux objectifs de développement durable ambitieux d'ici 2025. Les partenaires, les parties prenantes et maintenant d'autres brasseries sont également impliqués dans cette vision. AB InBev se concentre, entre autres, sur l'agriculture intelligente, la gestion de l'eau, les emballages écologiques et les mesures climatiques. C’est dans le cadres de ses mesures climatiques qu’AB InBev veut réduire les émissions de CO2 de 25% sur l'ensemble de sa chaîne de valeur. Cette innovation en fait partie et constitue l’un des nombreux projets d'AB InBev qui contribuent à réduire les émissions de CO2.
 
Des bulles de gaz sans faire bouillir
 
Concrètement, la nouvelle technique simule des bulles de gaz sans avoir à faire bouillir la bière. Ces bulles sont cruciales dans le processus brassicole et déterminent le goût et la fraîcheur de la bière qui n'a pas encore été fermentée à un stade précoce. "L’ébullition et ces bulles de gaz sont la "formule sacrée" dans le processus brassicole, chaque brasseur passe par un processus de bouillage. AB InBev est déjà si efficace en termes de bouillir que repenser la manière originale était la seule façon de viser encore plus haut. C’est en nous mettant au défi et en remettant en cause les processus de base que cette innovation est née », déclare David De Schutter, Directeur R & D d'AB InBev pour l'Europe.
 
Dans le processus brassicole actuel, ces bulles de gaz sont générées via la vapeur à travers le processus de cuisson naturel. C'est un moyen écologiquement coûteux qui nécessite beaucoup d'eau et de chaleur. La nouvelle technologie durable fait de même, mais d'une manière énergétiquement plus efficace. Le gaz est soufflé dans la cuve de brassage à travers un élément adapté, créant des bulles qui donnent à la bière non fermentée sa particularité sans en modifier le goût. Le liquide de base n'est tout simplement pas cuit: vous obtenez ainsi la réaction thermiquement nécessaire pour préparer la bière, mais le liquide reste juste en dessous du point d'ébullition. Cela signifie une réduction significative de CO2 et une diminution de la consommation d’eau. Parce que la bière est brassée à une température plus basse dans une phase précoce, elle peut également rester fraîche plus longtemps.
 
L'innovation brevetée est partagée gratuitement avec les petites brasseries
 
AB InBev est convaincu que cette innovation brevetée suscitera l'intérêt de nombreuses brasseries. L'innovation conduit à un meilleur contrôle des processus et est déjà assez facile à appliquer pour les petites brasseries existantes qui peuvent demander une licence gratuite. Les grandes brasseries paieront une redevance en fonction de leur volume et de l'impact de l'innovation. Une fois mise en œuvre, les brasseries doivent s'attendre à ce que l'innovation puisse être rentable dans les 2 ans.
 
A terme, l’équivalent de 1200 piscines olympiques seront sauvées
 
Lorsque AB InBev utilisera cette technique dans toutes ses brasseries, cela permettra de réduire de 5% ses émissions mondiales de CO2, ce qui correspond à la consommation d’énergie de 120,000 familles par an. Il y aura également 80% d'évaporation en moins - le résultat d’une réduction de 0,5 % de consommation d'eau, représentant 1,200 piscines olympiques.
 
La nouvelle innovation a été inventée il y a des années et a été intensivement testée dans la brasserie expérimentale spéciale de Louvain. Depuis juin 2015, la technique a également été appliquée à plus grande échelle, notamment aux brasseries de Jupille et de Magor (Royaume-Uni). Par la suite, lorsque tous les tests seront terminés, cette innovation sera mise en œuvre dans un plus grand nombre de brasseries. L’innovation est rendu possible grâce aux investissements intensifs d'AB InBev et grâce au soutien financier du programme européen Life.
 
------------
 
Le 11 avril, cette innovation a été présentée au grand public lors du célèbre salon «Trends in Brewing» à Gand. Les brasseries intéressées peuvent contacter le GITeC via IP.licensing@ab-inbev.com pour plus d'informations.

Anheuser-Busch InBev © 2018